Josephine Baker en 1926 vêtue d'un pagne de bananes dans une danse légendaire

Joséphine Baker, en 1926, dans l'une de ses danses sensuelles légendaire, vêtue d'un simple pagne de bananes. Ce costume récurrent dans les spectacles de cette danseuse glamour et provocante deviendra un costume mythique, certains voyant même dans ces bananes une représentation phallique.

Une danse sensuelle (ou danse érotique) est un jeu de séduction visant à exciter la ou les personnes qui y assistent de manière passive ou bien qui y participent plus activement comme lors d'une lap dance, par exemple, qui favorise le rapprochement et le contact entre la danseuse (ou le danseur) et la personne qu'elle (ou il) cherche à séduire voire à exciter. Bien que remontant à l'antiquité (notamment à travers la danse orientale), ces spectacles érotiques furent, jusqu'à assez récemment, exécutés par des femmes pour des hommes. Mais, depuis quelques années, les danses sensuelles ne sont plus l'apanage des femmes et ces dernières sont de plus en plus nombreuses à apprécier de voir un homme danser sensuellement pour elles. On peut assister à une danse érotique soit dans l'intimité, en prélude à un rapport sexuel, par exemple (mais pas nécessairement), soit dans des lieux prévus à cet effet tels que des cabarets ou des clubs spécialisés dans lesquels se produisent des Go-Go dancers ou des stripteaseuses. On désigne parfois ces « artistes » par Go-Go girls lorsqu'il s'agit de femmes se produisant devant un public majoritairement masculin ou par Chippendales lorsqu'il s'agit de danseurs masculins se produisant devant un public majoritairement féminin (par abus de langage car « Chippendales » est en réalité le nom d'une célèbre troupe de stripteaseurs américaine créée en 1979 : visiter leur site).

Les différentes formes de danses sensuelles ou érotiques

Les danses sensuelles ou érotiques peuvent prendre différentes formes, certaines étant très populaires dans le monde entier tandis que d'autres sont presque inconnues de la majorité des gens, seuls de petits groupes d'initiés les pratiquant. Nous allons essayer d'en dresser une liste aussi exhaustive que possible mais nous ne nous attarderons un peu que sur les plus connues d'entre elles.

La pole dance

Née au Canada dans les milieux forains des années 1920, la pole dance est, à l'origine, une danse érotique alliant sensualité et gymnastique, parfois très acrobatique. Dans sa forme la plus classique, la pole dance consiste à danser autour d'une barre verticale reliant le sol au plafond et à s'en servir de support pour effectuer différentes figures de style, des plus simples aux plus complexes. Au départ, la danse à la barre verticale était essentiellement pratiquée par des strip-teaseuses, généralement en club, mais elle s'est aujourd'hui largement démocratisée et n'est plus forcément associée à une pratique érotique. De plus en plus de femmes la pratique comme un sport à part entière et il existe même des écoles ainsi que des compétitions strictement réservées à la pole dance sportive (sans nudité). Par certains aspects, la danse à la barre verticale peut également être considérée comme un art et un certain nombre d'adeptes revendiquent la reconnaissance de sa forme artistique.

Bien qu'elle ne soit plus, de nos jours, exclusivement au service de l'érotisme et de la sensualité, la pole dance reste néanmoins très souvent associée au striptease lors d'une danse sensuelle dénudée, moins gymnastique, et la barre verticale est alors plus utilisée comme un accessoire de jeux érotiques que comme un support pour réaliser des figures acrobatiques.

Le strip-tease

Le célèbre striptease de Rita Hayworth dans le film Gilda

Le célèbre striptease de l'actrice Rita Hayworth dans le film américain Gilda réalisé par Charles Vidor et sorti en 1946.

Bien que n'étant pas nécessairement associé à la danse, le strip-tease y a très souvent recours afin, notamment, de rythmer la prestation érotique en y associant sensualité et nudité. L'effeuillage étant un art subtil dont la réussite tient essentiellement au rythme auquel celui qui l'effectue retire un à un ses vêtements, le fait de danser en même temps permet de s'accrocher à quelque chose, de calquer son déroulement sur une petite chorégraphie, peu importe qu'elle soit improvisée ou, au contraire, préparée à l'avance. On trouve, notamment, le striptease associé à des danses sensuelles dans les célèbres spectacles érotiques de prestigieux clubs et cabarets tels que le Moulin Rouge ou les Folies Bergères qui ont largement contribué à sa démocratisation.

next-hover prev-hover Postborder RSS Over Remove Favorite Lights Off